Nous sommes actuellement en recherche d’un ingénieur sécurité des procédés avec une compétence forte en analyses de risques type HAZOP, APR.

Un profil formé à la méthode Rhodia-Solvay HSE17 (Ancien DRC17),  serait un plus.

Ing. Securité des procédés

 

 

Catégorie : Actualité

Chef de projets Contrôle Commande / Sûreté de fonctionnement : Chef de projets Contrôle Commande

Consultant Sénior Santé Sécurité Environnement : Consultant Senior Santé Securite Environnement

6 janvier 2015

LES FILIÈRES DU NUCLÉAIRE : DES PERSPECTIVES D’AVENIR POUR LES ENTREPRISES.

Le 3e rendez-vous business du nucléaire civil a mobilisé 280 participants sur la problématique des nouveaux marchés qu’offrent la filière du nucléaire. Retour sur les opportunités business présentées.

le territoire Marseille Provence se montre depuis plusieurs années à la pointe de l’innovation énergétique en portant des projets ambitieux comme ITER, réacteur nouvelle génération installé à Cadarache. Avec un budget de 15 milliards d’euros, ce projet s’appuie sur de nombreux sous-traitant et offre de nombreuses perspectives pour les entreprises de notre territoire.

ITER fut une des opportunités présentées lors de cette événement, dont le discours d’ouverture a été prononcé par Jacques STASIA, membre associé de la CCIMP. Parmi les marchés à investir, il a été également été question du programme « Grand carénage »qui concerne la maintenance des 58 réacteurs en activités pour porter leur durée de vie de 40 à 60 ans. Par ailleurs, un programme de démantèlement porte sur 9 centrales arrivées en fin de vie. Ces 2 grands marchés sont initiés par EDF, et représentent entre 50 et 100 milliards d’euros d’investissement sur les 10 prochaines années.. La recherche et développement génère également des projets par l’intermédiaire du CEA Cadarache.
A noter dans vos agendas : la CCI Marseille-Provence accompagnera une vingtaine de PME au 1er salon international du nucléaire (WNE) qui se tiendra au Bourget du 13 au 16 Octobre 2014.

Source : CCIMP

18 mars 2014

Spécialisée dans le conseil et l’expertise pour de nombreux secteurs industriels, la société ISO Ingénierie propose depuis environ 3 ans une offre spécialement dédiée au monde de la valorisation de la biomasse. Le cabinet s’est fait une spécialité dans l’aide à la réalisation de dossiers réglementaires, en particulier les dossiers de demandes d’autorisation d’exploiter ou DDAE qui s’inscrivent dans le cadre de la législation ICPE (Installation classée pour la protection de l’environnement). « En France, de nombreux projets autour des énergies renouvelables et de la valorisation de la biomasse voient le jour » explique Thomas Portejoie, directeur de l’agence Rhône-Alpes, évoquant des projets autour de la production de biocarburants, de biogaz par méthanisation, de valorisation énergétique de la biomasse dans des chaudières… Or toutes ces installations peuvent présenter un risque pour l’environnement et requièrent un encadrement réglementaire de type ICPE. Le fait d’utiliser de la biomasse comme matière première n’y change rien.

En revanche, les études de dangers et les études d’impact sanitaire, qui vont constituer le cœur des DDAE, vont présenter des particularités, par rapport aux études réalisées pour des procédés chimiques classiques. « Les procédés sont assez nouveaux et de nature différente », constate le dirigeant. Pour ce qui est des procédés de méthanisation, la fermentation de déchets par les bactéries est une opération qui s’effectue dans des conditions douces. En revanche, dans la production de biocarburants, les procédés sont conduits à pression et températures plus élevées dans des conditions plus proches de celles de l’industrie chimique ou pétrolières. Par ailleurs, les produits issus de la biomasse, sont en général moins toxiques que les produits chimiques classiques, mais les procédés de séchage de la biomasse ou de compostage des déchets présentent souvent des odeurs désagréables. Et dans le cas de la méthanisation, le produit de la réaction, le biogaz, est inflammable et peut présenter un certain danger lors des phases de purification et de stockage. « Nous nous sommes positionnés sur ces sujets et nous commençons à avoir une certaine expérience, notamment dans la réalisation des analyses de risques APR / HAZOP où des modélisations de phénomènes dangereux qui sont demandées dans les études de danger » ajoute Thomas Portejoie qui estime qu’une bonne connaissance du monde de la biomasse et des biocarburants associé à un savoir-faire dans l’industrie chimique et pétrolière est un atout de poids pour accompagner au mieux les industriels du secteur dans la réalisation de leurs dossiers réglementaires.

Ce contenu a été publié dans Fournisseurs, Formule-Verte.com par Sylvie Latieule

11 octobre 2012

Dans le cadre de ses Journées Techniques
ISO Ingénierie , spécialisée en maîtrise de la Sécurité et de l’Environnement, vous propose

« MMR-I »

Mesures de Maîtrise des Risques Instrumentées
Le 25 octobre 2012 au Havre


Une journée pour faire le point sur l’aspect réglementaire, et répondre aux questions techniques que peuvent se poser les responsables HSE et responsables de Systèmes instrumentés de Sécurité

Sommaire :

  • Evolution du contexte réglementaire

  • Documents de référence : guide méthodologique DT-93 et normes CEI 61508 et 61511
  • Mise en œuvre des prescriptions de sécurité  pour la gestion et la maîtrise du vieillissement des MMR-I
  • Intégration dans les démarches d’Etudes de Dangers et du Plan de Modernisation
  • Synthèse / débat

Espérant vous compter parmi nous.

Cette formation est éligible au DIF, le coût peut être pris en charge par les OPCA.

Coût : 250 Euros HT  - Détail du programme et Bulletin d’inscription : télécharger

Consultez également le programme de nos stages de formation de deux jours

Renseignements complémentaires : Bernadette KERJEAN tél : 01 61 38 37 30 – www.iso-ingenierie.com

19 septembre 2012

Le 31 mai dernier, la société ISO Ingénierie , en partenariat avec EO Développement, a organisé son premier Tech Café. Réunis autour du sujet « Qualité Environnementale Produits et Procédés », les 15 participants ont pu échanger autour d’un petit déjeuner sur les moyens disponibles pour assurer une approche globale environnementale au sein de leur entreprise: accompagnement ISO 14001 et 50001, bilan carbone, fiches de déclaration environnementale et sanitaire, approche sur un système intégré harmonisé… sont des thématiques primordiales permettant d’aborder le thème de l’environnement tout en ayant la capacité d’y associer un Retour sur Investissement.

Il s’agissait d’une première pour ISO Ingénierie , qui renouvellera très certainement l’expérience l’année prochaine.

Pour plus d’information merci de nous contacter au 04 42 24 51 41 ou au 06 84 12 07 12

5 juillet 2012

ISO Ingénierie est depuis plus de 20 ans une société spécialisée dans 3 domaines de compétences : la performance, la maîtrise des risques et de l’environnement, le contrôle commande de sécurité et la sûreté de fonctionnement. Ses clients sont des grands noms de l’industrie : Alstom, Arkema, Areva, CEA, DCNS, EDF, Faiveley, Rhodia, Sanofi, TOTAL … ISO Ingénierie est reconnu par ses clients pour son haut niveau d’expertise et excellence technique.

ISO Ingénierie compte plus de 30 collaborateurs, basés à Saint Quentin en Yvelines (78), Lyon, Aix en Provence et Barcelone. Aujourd’hui, l’entreprise a mis en oeuvre une stratégie de croissance la conduisant à renforcer ses équipes notamment dans notre activité Santé/Sécurité/Environnement. Cette activité recouvre la gestion des risques humains et environnementaux liés aux activités principalement industrielles (ICPE).

Poste : Dans le cadre de notre développement, nous recherchons un Leader de l’équipe SSE basée en région parisienne. Le Leader sera en charge de développer l’activité SSE en région Parisienne et dans le Nord de la France. Ce développement exige des qualités techniques à travers une réelle expertise et des qualités humaines reconnues pour animer l’équipe, participer à l’activité commerciale et entretenir les partenariats avec nos clients traditionnels. Il/elle devra assurer un reporting auprès de la Direction sur le suivi des affaires et travailler en collaboration étroite avec le Responsable Développement de l’activité SSE au niveau national.

Profil : Vous disposez d’une formation d’ingénieur ou BAC + 5 avec idéalement une formation généraliste ou une formation dans le domaine du génie chimique/génie des procédés avec une spécialisation en risques industriels.

Vous disposez d’une expérience de plus de 10 ans dans l’expertise technique des risques industriels vous permettant de vous imposer naturellement dans l’équipe. La maîtrise des outils habituels d’analyse de risques (HAZOP, HAZID, …), de modélisation de phénomènes accidentels ainsi que des textes et démarches réglementaires (ICPE) est indispensable.

Intelligent, constructif, vous combinez la capacité d’analyse, sens de la synthèse et ouverture relationnelle. Vous avez de bonnes capacités rédactionnelles, des capacités d’analyse et d’écoute, une grande rigueur, de l’autonomie. Un intérêt pour le travail en équipe est un pré-requis incontournable à la tenue de ce poste.

Anglais courant.
Niveau permettant d’animer régulièrement des réunions en anglais

Expérience : plus de 10 ans
Postes basés à : Saint Quentin en Yvelines (78)

Rémunération : selon le niveau d’expérience

Contact : Robert Chardon- Président – robert.chardon@iso-ingenierie.com

4 juin 2012

Ces dernières années, des pollutions et incidents environnementaux liés au vieillissement des installations industrielles, ont fait prendre conscience de la nécessité de mettre en place un renforcement du suivi de l’intégrité de certains équipements.
Pour prévenir les risques pour l’homme et pour l’environnement liés au vieillissement des installations industrielles françaises, le Ministère de l’Ecologie a lancé les « Plans de Modernisation des Installations Industrielles », dont les grandes lignes ont été annoncées en janvier 2010.
Depuis cette date, des arrêtés ministériels et des guides professionnels sont venus préciser le contenu et les modalités de réalisation de ces plans.
Cette démarche nationale introduit de nouvelles exigences, en particulier pour les ICPE soumises à autorisation et pour les canalisations de transport.

ISO Ingénierie et Geostock, concepteur et exploitant de stockages souterrains d’hydrocarbures, ont développé un partenariat permettant de proposer une méthodologie complète et opérationnelle, répondant à cette demande et adaptée aux besoins de l’industrie.

Ce partenariat permet d’associer toutes les compétences nécessaires : gestion des risques industriels et environnementaux, exploitation, maintenance, inspection, suivi de l’intégrité des équipements, maîtrise et suivi de l’instrumentation de sécurité (MMRI), connaissance et mise en œuvre des réglementations, gestion de projet, travaux de réhabilitation, génie civil, hydrogéologie, …

Dans le cadre de ce partenariat, une démarche commune a permis de capitaliser un retour d’expérience pour la mise en œuvre optimisée des plans de modernisation. Cette mise en œuvre respecte la méthodologie réglementaire en 4 étapes :
• Etape 1 : recenser les ouvrages/équipements rentrant dans le périmètre du plan ;
• Etape 2 : établir un état initial via un dossier technique ;
• Etape 3 : construire un programme et plan d’inspection adéquat ;
• Etape 4 : réaliser les inspections et mener le cas échéant les réparations qui s’imposent.

Certaines de nos premières références sont données ci-dessous :

- Accompagnement au passage SEVESO et mise en œuvre du Plan de Modernisation des Installations Industrielles sur le site du SIAAP à Achères
- Mise en œuvre du PMII pour les MMRI selon la DT 93 sur le site GPN de Grand Quevilly
- Mise en œuvre du PMII pour les MMRI selon la DT 93 sur le site Pec Rhin de Mulhouse

29 mars 2012

ISO Ingénierie Axelera

Axelera : « Accélérer la construction d’une filière industrielle et scientifique de dimension internationale, qui conjugue chimie et environnement : tel est l’objectif d’Axelera, le pôle de compétitivité à vocation mondiale Chimie et Environnement Lyon & Rhône-Alpes, créé en 2005 par Arkema, le CNRS, GDF SUEZ, l’IFP Energies nouvelles et Rhodia.

Pour devenir le pôle industriel et scientifique leader européen en 2012, vitrine de l’innovation en chimie-environnement, Axelera rassemble et coordonne les acteurs de l’industrie, de la recherche et de la formation en chimie et en environnement. Sa stratégie de développement est axée sur 5 thématiques :
fleche_gris la chimie-environnement au service des marchés d’application,
fleche_gris la préservation des espaces naturels,
fleche_gris le recyclage et la recyclabilité des matériaux,
fleche_gris la chimie issue du végétal,
fleche_gris l’usine du futur.

Avec plus de 220 adhérents dont 40 % de PME, le pôle a enclenché une réelle dynamique d’innovation: 122 programmes de R&D labellisés par le pôle et financés pour un montant global de 409 M€, dont 15 programmes de pôle représentant un budget global de 85 M€ d’investissements ; 150 M€ consacrés à la mise en œuvre de projets d’implantations et d’équipements ; 3 projets de plateformes collaboratives d’innovation, dont une montée par le pôle (Axel’One) ; 400 personnes impliquées.« 

Pôle Pégase : « Aviez-vous pensé qu’un drone, un dirigeable, un hélicoptère, ou tout autre type d’appareils pouvaient être utilisés pour transporter des charges très volumineuses et lourdes, pour surveiller l’évolution de nappes de pétrole, pour intervenir sur une zone touchée par un accident SEVESO, ou bien encore pour observer l’évolution d’un incendie et informer les pompiers en temps réel ?

Ces exemples illustrent les nouveaux marchés qui s’ouvrent, sous l’impulsion du Pôle Pégase, à tous ceux qui imaginent et construisent des aéronefs ainsi qu’aux industriels et chercheurs qui développent des systèmes embarqués (capteurs, caméras, des systèmes de télécommunication) mais aussi des matériaux, des textiles intelligents et des nouvelles sources d’énergie… »

Pôle Risques : « Un territoire durable et une industrie responsable. Voilà le coeur de mission du Pôle de Compétitivité « Risques », labellisé Pôle de Compétitivité en 2005 et Pôle Régional pour l’Innovation et le Développement Economique Solidaire (PRIDES) en 2007.

Fort d’une riche mosaïque de 211 membres, le Pôle, est implanté à Aix-en-Provence et Montpellier.
Il fédère les énergies et les compétences des entreprises, des grands groupes, des laboratoires de recherche, des centres techniques et des établissements de formation pour innover et offrir des solutions concrètes dans la gestion de tous les risques (naturels, technologiques, industriels…).

Le Pôle Risques vise aussi à doper l’essor économique des entreprises régionales et à développer leur R&D. Cet accompagnement et cette intégration des savoir-faire ont permis, depuis 2005, de faire émerger près de 200 projets innovants tant en direction des entreprises privées que des collectivités.

Une dynamique partie pour durer et qui va être renforcée autour des axes stratégiques du Pôle. »

Systematic : « Le Pôle Systematic a pour finalité de faire de l’Ile-de-France l’un des quelques territoires visibles au niveau mondial sur le thème de la conception, de la réalisation et de la maîtrise des systèmes complexes. Le Pôle est à la fois une « usine à innovations technologiques » par le biais des projets de R&D et un cluster d’innovation ancré sur le territoire francilien.

Plus de 650 organismes sont impliqués dans le réseau R&D du Pôle :

  • 362 PME
  • 132 établissements de grandes entreprises
  • 27 ETI
  • 102 centres de recherche et établissements de formation
  • 19 collectivités territoriales
  • 15 investisseurs
  • Le Pôle fédère au-delà de la R&D collaborative, un écosystème de 1060 PME innovantes.

Les thématiques du Pôle concernent en Ile-de-France :

  • 320 000 emplois privés
  • 11 000 emplois de R&D publique »
20 décembre 2011


Ces derniers octobre et novembre, la société ISO Ingénierie a participé au 3ème Salon International des équipements, des technologies et des services de l’environnement à Casablanca au Maroc et au Salon des solutions d’avenir au service des enjeux environnementaux et énergétiques à Paris.


« La 25e édition du salon Pollutec s’est déroulée cette année du 29 novembre au 2 décembre 2011, à Villepinte. L’événement a mobilisé 1400 exposants et plus de 35000 professionnels de 116 nationalités. Ce fut un rendez-vous incontournable pour le ministère, dont l’objectif pour cette manifestation était de faire connaître les politiques menées et les moyens mis en œuvre en faveur d’une croissance verte. »

« Cette troisième édition a rassemblé 400 éco-industriels marocains et opérateurs internationaux – fournisseurs d’équipements et prestataires de services des secteurs de l’Eau, des Déchets, du Recyclage, de la Prévention des Risques et du Développement Durable – et près de 8 000 visiteurs professionnels issus de l’industrie, des éco-activités, du BTP, des administrations, des collectivités locales et des services. »

9 décembre 2011